Le Représentant du PNUD, M. Aliou Mamadou Dia (en chemeise blanche) posant avec M. Le maire, Me Alexis Aquereburu (costume gris). Photo: PNUD/Emile Kenkou

Le Programme des Nations Unies pour le développement a élaboré un programme ambitieux avec le gouvernement sur la question de la décentralisation et le développement local. Il vise à mettre en place des conditions institutionnelles et organisationnelles d’un développement territorial durable basé sur les potentialités des collectivités territoriales.

" En 2020, nous avons initié un projet dans ce domaine et avons équipé une soixantaine de communes en mobiliers de bureaux et autres matériels informatiques. Nous accompagnons présentement 5 communes à élaborer leurs plans de développement communaux (PDC) " a confié Aliou Mamadou Dia, le Représentant résident du PNUD au Togo.

Parmi les communes bénéficiaires à ce projet se trouve la Commune Lacs 1 dont le chef-lieu est la ville historique d’Aného située à la frontière avec le Bénin. Elle fût à deux reprises la capitale du Togo respectivement de 1886 à 1897 et de 1914 à 1919.

En visite de travail dans cette localité le 27 mai 2021, M. Dia a déclaré avoir eu d’excellents échanges avec le maire, Maitre Alexis Aquereburu et ses collaborateurs sur les projets initiés avec la commune, en vue de l’amélioration de la qualité des services publics offerts aux populations.

Il s’agit des projets de digitalisation de l’enregistrement des actes d’état civil et des taxes municipaux. Le PNUD travaille également avec la commune sur la mise en place d’un Système d’information géographique chargé de répertorier l’ensemble des services et potentialités de la commune.

Les échanges ont permis d’identifier un certain nombre d’actions sur lesquelles le PNUD et la commune d’Aného entendent collaborer davantage. Il s’agit entre autres, du projet d’assainissement et de gestion durable des déchets solides et de l’intégration de la commune Lacs 1 au projet Smart cities - Villes intelligentes du PNUD parmi 6 autres communes du Togo. Ce projet vise la croissance verte au niveau local.  

" C’est très utile pour nous d’être sur le terrain, pour échanger avec les populations et les autorités locales afin de capitaliser sur ce que nous sommes en train de faire, réorienter nos actions et surtout de nous projeter dans le futur, de poursuivre notre accompagnement, aussi bien au niveau communautaire qu’avec le gouvernement central. Tout cela rentre dans le cadre de notre action d’accompagner le gouvernement du Togo dans la mise en œuvre de sa Feuille de route 2025. C’est notre mandat de pouvoir l’accompagner et je pense que nous sommes résolument engagés à travailler pour faire du développement une réalité au Togo ", a indiqué M.Dia.  

Des résultats probants sur l’enregistrement des naissances

En 2020, un concours lancé par le Laboratoire d’Accélération du PNUD et intitulé « Challenge pour la proposition de solutions permettant d’améliorer le service de délivrance des actes au sein des centres d’état civil du Togo », a permis de retenir une application collaborative dénommée Kadodo.  Le PNUD a fourni les équipements nécessaires et assuré la formation des différents acteurs. Aujourd’hui, l’application permet d’enregistrer les actes d’état civil (naissances, décès, mariages) et fournit via un tableau de bord numérique des statistiques sur les performances de la commune pour la prise de décisions par le maire et le conseil municipal.

Les résultats obtenus au bout de quelques mois sont éloquents : 183% des naissances ont été enregistrées par rapport à l’année 2019 (1975 en 2020 et 700 en 2019) ; gain de temps variant entre 07 à 12 minutes dans le traitement des données par la fusion de la page de l’attestation et de la déclaration de naissance ; partage de données en temps réel entre les centres de santé et l’Etat Civil de la Mairie ; respect de la confidentialité des données sur les personnes à titre d’exemple aucune intervention extérieure n’est possible sur les données collectées depuis l’enregistrement jusqu’à la sauvegarde ; application effective des délais dans le traitement des données conformément aux dispositions légales en vigueur au Togo (délai de 45 jours pour la déclaration des naissances) ; réduction de moitié de l’empreinte carbone sur le volume de papier ; baisse de 20% sur les dépenses en fournitures de bureau exclusivement sur l’axe Gestion de l’Etat Civil ; Suivi en temps réel de la procédure par le bénéficiaire (qui a fourni son contact dès la déclaration) par la réception de SMS.

 

 

Slide
Slide
Slide
Slide
Slide
Icon of SDG 09 Icon of SDG 10 Icon of SDG 11

PNUD Dans le monde

Vous êtes à PNUD Togo 
Aller à PNUD Global