Prof. Oladokoun, ministre de l'Environnement, du développement durable et de la protection de la nature, entouré du Coordonnateur du système des nations Unies, Damien Mama (droite) et du Représentant du PNUD, Aliou Dia. Crédit photo: Emile Kenkou/Pnud

 Le processus permettra d’accroitre le niveau d’ambition des engagements nationaux de lutte contre les changements climatiques et d’assurer l’implication effective de tous les acteurs notamment le secteur privé -

 Le Togo s’engage à actualiser et à rehausser le niveau d’ambition de ses engagements afin de limiter le réchauffement climatique et d’accroitre la résilience des populations. Le ministère de l’Environnement du Développement Durable et de la Protection de la Nature a lancé ce jour le processus de révision des engagements climatiques du pays aux instances de la Convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques (CCNUCC). Cette révision marque l’attachement renouvelé du pays à l’Accord de Paris de 2015 au cours duquel les dirigeants du monde ont tous convenu de faire progresser l’action climatique afin de limiter l’augmentation de la température à 2 degrés Celsius ou à un niveau plus sûr de 1,5 degré Celsius.

Dans le cadre de l’Accord de Paris, les pays ont convenu d’élaborer des engagements climatiques – également appelés « contributions déterminées au niveau national » ou « CDN » – qui, collectivement, aideront à lutter contre le réchauffement climatique. L’Accord appelle également les pays à réviser et à renforcer leurs CDN tous les cinq ans, et 2020 marque la première occasion de le faire. Cependant, il est de plus en plus évident que des mesures urgentes s’imposent pour inverser les tendances peu viables actuelles, d’où les attentes élevées de voir les États prendre des engagements ambitieux qui ne laissent personne de côté.

Le Gouvernement du Togo, dans les CDN actuels a déjà pris des engagements importants qui prévoient une réduction des émissions des Gaz à Effet de Serre (GES) de 31,14 % à l’horizon 2030 y compris une réduction volontaire de l’ordre de 11%. Les secteurs identifiés pour réaliser ces objectifs de réduction de GES, sont des secteurs clés de l’économie togolaise, à savoir l’Energie (15%), l’Agriculture (21%) et la Foresterie et autres utilisations des terres (64%). Les secteurs les plus vulnérables où les besoins d’adaptation sont nécessaires sont notamment l’énergie, l’agriculture, les établissement humains et la santé, les ressources en eau, la zone côtière et la foresterie et autres utilisations des terres.

La révision des CDN du Togo couvrira entre autres, l’actualisation des données et des informations au regard des nouveaux développements programmatiques et politiques, la prise en compte des secteurs de la santé, des infrastructures et une meilleure intégration du secteur des ressources en eau et l’intégration des hydrofluorocarbures (HFC) et les polluants atmosphériques et climatiques de courte durée de vie dans les gaz à réduire " a déclaré le Professeur David Wonou Oladokoun, ministre de l’environnement, du développement durable et de la protection de la nature .

Je félicite le choix judicieux du Gouvernement du Togo de réviser ses CDN en les alignant sur le Plan National de Développement (PND) et sur les Objectifs de Développement Durable (ODD) " a déclaré pour sa part le représentant résident du PNUD au Togo, M. Aliou Mamadou Dia. Selon ce dernier, l’intégration des questions climatiques dans le PND renforcera la croissance économique, la transformation technologique, la création d’emplois et permettra de remédier aux principales inégalités sociales qui sont essentielles surtout pour la relance économique après la Covid-19.

Le PNUD, en collaboration avec ses partenaires, apporte son appui à l’engagement du Gouvernement du Togo au travers de la Promesse climatique par un accompagnement technique et financier au processus de la révision des CDN. En plus de la « Promesse Climatique », le PNUD soutient l’action du Gouvernement avec son Programme d'appui à la mise en œuvre des CDN (NDC Support Programme) qui permettra de relever les différents défis que posent la lutte contre les changements climatiques. Le PNUD entend également œuvrer afin d’assurer un cadre de concertation et de collaboration renforcée avec toutes les parties prenantes y compris les acteurs privés pour la mobilisation de toutes les ressources nécessaires à la révision des CDN et à leur mise en œuvre.

Plusieurs partenaires et représentants du corps diplomatique, du système des Nations Unies, du secteur privé et de la société civile pris part à la cérémonie.

Pour en savoir plus sur la Promesse climatique, veuillez consulter le site https://www.undp.org/content/undp/en/home/climatepromise.html

Album photos de la cérémonie

Slide
Slide
Slide
Slide
Slide
Slide
Slide
Icon of SDG 13

PNUD Dans le monde

Vous êtes à PNUD Togo 
Aller à PNUD Global