Vue partielle des participants lors de la présentation du projet en visioconférence avec UNCDF Dakar. Photo: Emile Kenkou/PNUD Togo

Le Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD) en partenariat avec le Fonds d’équipement des Nations unies (UNCDF) va appuyer une cinquantaine de Micro, Petites et Moyennes Entreprises (MPME) togolaises dans le cadre d’un nouveau projet dénommé "Fonds d’Aide d’Urgence aux Micro, Petites et Moyennes Entreprises au Togo".

Le projet veut aider les MPME togolaises à faire face aux impacts économiques graves engendrés par la pandémie de la covid-19 qui poussent certaines de ces entreprises vers la faillite.

Le projet a été officiellement lancé vendredi à Lomé par Mactar Fall représentant résident adjoint du PNUD en présence des représentants des partenaires nationaux du projet.

Ce nouveau projet dont la phase pilote sera exécutée sur 6 mois pour un budget d’environ 350 mille Dollars US se veut une réponse partielle aux impacts économiques négatifs de la Covid-19 sur les MPME dont la plupart sont confrontées à des pertes significatives qui menacent leurs activités et leur solvabilité et leurs employés ont la peur au ventre d’une éventuelle perte de revenus ou d’un licenciement.

"Ce projet est une réponse à la crise de la covid-19 que nous vivons tous actuellement. Nous avons mobilisé des ressources propres avec notre partenaire de l’UNCDF et nous avons ensemble construit ce projet qui a trois volets : le renforcement de capacité, le financement et l’appui à la gestion des entreprises", a précisé le Mactar Fall.

Une étude de la Chambre de Commerce et d’Industrie de Togo (CCIT) menée en collaboration avec l’Institut National de la Statistique et des Etudes Economiques et Démographiques (INSEED), l’Université de Lomé et le PNUD révèle que plus de 92% des entreprises togolaises ont enregistré une baisse de leurs chiffres d’affaires entre février et mars 2020 pour cause de la covid-19. Le secteur des services est le premier touché à 93,5%, suivi du commerce (92,6%), industrie, mines et BTP (92%) et l’agriculture (87,2%).  De même plus de 34% des entreprises du secteur privé, précise l’étude, ont vu leurs chiffres d’affaires baisser de plus de 75%.

Le présent projet portera donc sur les secteurs de tout genre fortement touchés par la pandémie notamment le commerce, le tourisme, les services, l’agriculture, l’industrie.

« Nous espérons avoir des résultats très probants au bout des six prochains mois. Ce qui nous permettra d’aller à une phase beaucoup plus large et mobiliser davantage de ressources pour permettre aux entreprises togolaises de jouer leurs partitions dans le développement de l’économie nationale ", a indiqué M. Fall.

Le financement octroyé est en partie une subvention, fonds non remboursable et l’autre partie sous forme de crédit auprès des institutions financières dans des conditions de remboursement bien souples.

Pour l’exécution du projet, le PNUD et l’UNCDF ont recruté comme partenaires nationaux de mise en œuvre, le Cabinet de Gestion de Conseil en Finance et d’informatique (CAGECFI), la Société Générale de Micro et Méso Finance (SOGEMEF) et l’Association pour le Promotion de l’Excellence (PROEDEV).

Le CAGECFI a pour mission d’aider les MPME à tirer partie des solutions numériques, SOGEMEF s’occupera du volet de renforcement de la résilience et l’accès aux financements et PROEDEV est en charge du renforcement des capacités dans plusieurs domaines avec l’appui du PNUD et de l’UNCDF.

"Nous allons accompagner les entreprises à renforcer leurs capacités entrepreneuriales. Le programme entrepreneurial Cube va intervenir sur ce projet pour aider les entrepreneurs à mieux structurer leurs projets, à acquérir des compétences en matière de gestion des entreprises, à élaborer tout ce qui est documents de comptabilité, à valider le client sur le terrain et à acquérir de l’efficacité en matière entrepreneuriale. L’idée, c’est que le projet puisse augmenter leur productivité et les aider à se relever face à la covid-19. La particularité de notre intervention, c’est que nous aurons directement des animateurs sur le terrain qui vont suivre les projets. Ce n’est pas une formation théorique, mais plutôt pratique", a confié Urbain Amoussou directeur exécutif de PROEDEV.

"Nous avons tous senti que la solution digitale pourrait être un canal pour les transactions financières ou non.  Nous avons donc été associés à ce projet, afin d’aider les MPME à numériser leurs transactions et évoluer vers des solutions mobiles pour que les transactions puissent se faire même loin de leur siège. Nous avons toujours montré notre expertise au Togo et en Afrique", a souligné de son côté, Léon Houdjago (président directeur général de CAGECFI).

Suivant un processus transparent, une cinquantaine d’entreprises seront retenues après appel à proposition selon des critères bien définis notamment l’impact de la covid-19 sur l’entreprise, la viabilité de l’entreprise, sa durabilité et les perspectives. 

Icon of SDG 08 Icon of SDG 09

PNUD Dans le monde

Vous êtes à PNUD Togo 
Aller à PNUD Global