Coupure du ruban par le Chef de l'Etat en compagnie du Représentant du PNUD (droite) lors de la cérémonie de remise du marché aux populations bénéficiaires. Photo : ANADEB

Le président de la République du Togo, Monsieur Faure E. Gnassingbé a inauguré le 18 juin 2019, le marché préfectoral d’Elavagnon en présence du Premier ministre, Komi Selom Klassou, des membres du gouvernement et d’Aliou DIA, Représentant résident du Programme des Nations-Unies pour le développement (PNUD) au Togo et partenaire d’exécution dudit projet construit par l’Agence nationale d’appui au développement à la base (ANADEB) dans la région Centrale, dans le cadre du Programme d’urgence de développement communautaire (PUDC). D’une valeur de 450 millions de francs CFA, cet ouvrage offre aux populations de la préfecture de l’Est Mono et de ses environs, un cadre socio-économique moderne sécurisé répondant aux normes d’hygiène pour réaliser leurs activités commerciales et voir un entrepreneuriat local porté par les communautés à la base.

Le marché est doté de 8 hangars de type préfectoral, de 4 magasins de stockage, d’un bloc de 10 boutiques, d’un bloc administratif mais également d’infrastructures de transformation alimentaire, à savoir une boucherie ainsi que 2 abris bétail et 1 abri volaille. 2 blocs de latrine, un forage photovoltaïque avec superstructure et 1 dépotoir intermédiaire assure l’assainissement de ce cadre de commerce entièrement clôturé et dallé.

Pour Mazalo Katanga, Directrice générale de l’ANADEB, le marché va contribuer à l’amélioration du cadre de travail des commerçants. « Il pallie le problème d’exiguïté et d’occupation anarchique des espaces dans le marché et dans ses alentours. Il offre une plus grande sécurité aux marchandises et aux commerçants les protégeant contre les intempéries et vols. Il constitue également un levier pour l’accroissement des activités commerciales de la population marchande de toute la préfecture de l’Est-Mono et ses environs », a-t-elle ajouté.

Pour la Présidente des femmes du Comité de marché, « le pari est gagné pour le président de la République qui a tenu ses promesses à travers la remise des clés du marché. Aujourd’hui, à travers le PUDC notre souhait est exaucé. Nous vous promettons l’autosuffisance alimentaire. Nous sommes contentes car vous avez modernisé notre outil de travail et désenclavé notre préfecture ».

Selon le Représentant résident du PNUD au Togo, le Togo amorce un nouveau virage vers l'émergence avec la mise en œuvre du PND qui vise une croissance forte pour un développement inclusif et équitable. Le PUDC initié par le chef de l’Etat, a permis à plus d’un million de personnes dont 60% de femmes de bénéficier des impacts de ses réalisations par l’amélioration considérable de leurs conditions de vie, d’accès à l’énergie, d’éducation et de soins de santé de qualité. En effet, parmi les résultats, on peut retenir entre autres le désenclavement d’environ 250.000 habitants par la réhabilitation de 406 km de pistes rurales ; la construction de 208 salles de classes, 44 bureaux magasins, 19 blocs administratifs, 52 laboratoires et 101 blocs latrines dotés de 149.149 manuels scolaires, 64 mallettes pédagogiques et 5.640 mobiliers de bureau et tables bancs pour améliorer les conditions d’apprentissage d’au moins 7.000 élèves dans 63 établissements scolaires.

La construction, réhabilitation et extension de 16 établissements de santé équipés en matériels biomédical (4 centres médico-sociaux – CMS, 3 centres hospitaliers préfectoraux – CHP et 9 unités de soin périphériques – USP), la construction de 20 incinérateurs et le déploiement de 5 cliniques mobiles et 5 ambulances pour faciliter l’accès aux soins de santé de plus 500.000 personnes par année ;

L’amélioration de l’accès à l’énergie durable d’au moins 8.000 personnes issues des zones rurales pour la transformation artisanale des produits alimentaires de base et le développement des activités génératrices de revenus (AGR) à travers l’installation en cours de 40 plateformes multifonctionnelles solaires dans 40 villages. 45.850 habitants de la région Maritime ont pu également bénéficier de l’installation de 104 lampadaires solaires dans le cadre de la phase pilote du projet d’installation de 10.000 lampadaires solaires dotés de chargeurs et spots Wi-Fi dans les cinq régions du Togo ;

La promotion de l’économie rurale et la création de richesses par la construction de 3 marchés préfectoraux suivie d’ouvrages complémentaires (forages et assainissement) pour 3 localités et villages environnants, la construction de 3 maisons de la femme, un centre polyvalent de jeunes, 5 autres hangars, 8 blocs latrines, 10 forages indépendants et 5 magasins pour faciliter l’accès aux infrastructures sociocommunautaires pour les populations à la base – environ 22.000 habitants dont 70% sont des femmes ;

L’approvisionnement en eau potable de 135.000 habitants des milieux ruraux et semi-urbains à travers la réhabilitation en cours de 54 mini-AEP sur l’ensemble du territoire ;

La création d’environ 2.737 emplois directs dont 716 ont été pourvus aux femmes ;

La finalisation du processus de standardisation pour le développement de la plateforme intégrée nationale du Système d’Information Géoréférencé (SIG).

Le PUDC est l’un des programmes du gouvernement qui contribue à créer au sein des populations, les conditions favorables à la consolidation du développement social et au renforcement des mécanismes d’inclusion, tel qu’exprimé dans le Plan National de Développement (PND) à son axe 3, et ce en lien avec la politique du gouvernement pour l’atteinte des Objectifs de Développement Durable (ODD) en vue de la réduction des inégalités », a-t-il indiqué. « Ces infrastructures vont avoir un impact sur le renforcement des fondamentaux sociaux, bases cardinales de la création de richesses pour une croissance économique durable », a-t-il ajouté.

S’exprimant au nom du gouvernement, la ministre du Développement à la Base, de l’Artisanat et de la Jeunesse, Victoire Tomégah-Dogbé, a rappelé que la réalisation du marché traduit la concrétisation de la politique sociale du Chef de l’État qui ambitionne de moderniser tous les marchés. En effet, les marchés constituent des lieux de commerce mais également des espaces d’échanges et de cohésion sociale.

Nouvelle addition au dispositif national d’infrastructures socio-économiques de base développées à travers le PUDC dans le cadre de la réalisation de sa première composante, le marché préfectoral d’Elavagnon, à l’instar de marchés similaires mis en place à Guerin kouka, Blitta, entre autres, exprime la volonté du gouvernent togolais d’améliorer les conditions de commerce, d’entrepreneuriat, et par la suite de création de richesse.

Grâce à leur fructueux accord de partenariat, l’ANADEB agissant comme agence d’exécution dans le cadre de la mise en œuvre du PUDC, a mis en place dans les 5 régions à hauteur de 2,1 milliards de francs CFA plusieurs infrastructures socio-économiques, avec l’appui financier du gouvernement japonais.

Parmi les grandes réalisations similaires à celui-ci à l’actif du partenariat PUDC-ANADEB, il y a les maisons des jeunes et des femmes de Mango, Kara et Notsé ainsi que les marchés modernes de Blitta, et de Sotouboua.

(Source : http://www.pudctogo.org/)

PNUD Dans le monde

Vous êtes à PNUD Togo 
Aller à PNUD Global