PUDC -Togo : 11, 4 milliards FCFA pour la première phase des travaux de pistes rurales

28 oct. 2016

Echange des contrats entre la Représentante résidente du PNUD et l'un des chefs d'entreprises bénéficiaires. Crédit photo : Emile Kenkou/ Pnud Togo

Douze entreprises ont signé le jeudi 27 octobre 2016 lors d’une cérémonie officielle, un contrat avec le PNUD dans le cadre de la première phase des travaux de construction de 406 kilomètres de pistes rurales dans les cinq régions du Togo.  L’enveloppe globale est de onze milliards soixante-trois millions trois cents dix-sept mille  quatre cents cinquante-trois mille francs CFA (11. 63 317 453)

La cérémonie a eu lieu en présence de plusieurs personnalités dont la Représentante résidente du PNUD au Togo Madame Khardiata LO N’DIAYE, le Ministre des infrastructures et des transports Monsieur Ninsao GNOFAM et les directeurs ou mandataires des entreprises attributaires du marché.

La Représentante résidente du PNUD, après avoir rappelé l’importance que revêt le PUDC pour le Togo, s’est félicitée de l’intérêt que les entreprises ont accordé à l’appel d’offre pour la construction des pistes rurales. Ces infrastructures ont pour objectifs, le désenclavement des zones rurales du pays, et la dynamisation des économies locales.

Elle les a conviés à réaliser des ouvrages de qualité dans la transparence et le respect des délais et les règles de l’art. « Ce programme porte sur la construction de nouvelles pistes ou la reprise de pistes existantes. Ce que nous attendons concrètement, c’est que dans les 8 mois pour certains, 9, 10 ou 11 mois pour les entreprises qui ont les tracées les plus longues, que des pistes de qualité nous soient livrées avec l’ensemble de leurs ouvrages »

 « Au démarrage comme pendant l’exécution, les entreprises doivent associer les populations dont les zones bénéficieront de ces pistes. Nous attendons que ce programme génère des emplois, nous voulons que les entreprises recrutent localement les jeunes et toutes les personnes valides pour qu’ils participent aux travaux » a indiqué la Représentante 

Le Ministre des infrastructures et des transports a, de son côté rappelé que le PUDC fait partie des promesses du Chef de l’Etat qui a mis son mandat sous le sceau du social. Monsieur Gnofam a invité les prestataires à faire montre de rigueur en vue de mener à bien leurs cahiers de charge. « Les entreprises qui ne respecteront pas les clauses des contrats signés n’auront pas d’excuses » a réaffirmé le ministre.

Quant aux directeurs et mandataires des entreprises attributaires du marché, ils ont félicité le PNUD pour la transparence qui a guidé le choix de leurs structures. Tous ont réaffirmé leur détermination à tenir leurs engagements afin de mériter  à l’avenir la confiance du PNUD et du Gouvernement.

« A plusieurs reprises, les entreprises BTP du Togo ont été marginalisées dans l’attribution des marchés publics. Nous croyons que ce serait un début avec cet exemple du PNUD. Nous mettrons toutes nos connaissances à l’œuvre pour la réussite des travaux tels que souhaités » a renchéri le président des entrepreneurs BTP du Togo

En rappel, une cérémonie similaire a eu lieu le mercredi 26 octobre 2016  dans les locaux du PNUD avec les bureaux ou cabinets d’études et de contrôle qui superviseront les travaux des entreprises.

Plus de 11 milliards 400 millions de FCA au total

A l’issue du processus de recrutement pour le compte des bureaux ou cabinets de contrôle, cinq structures ont été retenues sur les 67 offres techniques acceptées. Tandis que douze entreprises sur 124 offres ont été retenues pour la construction des pistes rurales. Montant global trois cents trente-six millions trois cents soixante-quinze mille francs CFA (336 375 000)

Le PUDC a été créé en janvier 2016 par décret présidentiel et officiellement lancé le 30 juin 2016 à Mandouri dans la préfecture de Kpendjal par le Président de la République Son Excellence Faure Essozimna Gnassingbé.

 Il vise l’amélioration des conditions de vie des populations vivant dans les zones peu ou mal desservies par les infrastructures et services socio-économiques de base dans les régions, préfectures et cantons du Togo. Pour sa mise en œuvre, le gouvernement togolais a obtenu l’accompagnement du Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD).

Le PUDC comprend quatre composantes à savoir : développement d’infrastructures/équipements socio-économiques de base, renforcement des capacités institutionnelles des acteurs nationaux et locaux développement de l’entreprenariat rural développement du système d’information géo-référencée des infrastructures/équipements.

Contact information

Komi Sallah, Chargé de Communication du PUDC, e-mail : komi.sallah@undp.org ou Emile Kenkou, Chargé de Communication du PNUD, e-mail : emile.kenkou@undp.org