Le Chef du Gouvernement (au centre) reçoit des mains du Président de la HAAC le Plan d'actions de la stratégie de modernisation de la HAAC qui l'a auparavant obtenu du Coordonnateur résident du Système des Nations Unies au Togo. Crédit photo: Emile Kenkou

Soutenu par le Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD) au Togo le Plan stratégique de la Haute autorité de l’audiovisuel et de la communication (HAAC), a été validé ce lundi 8 avril à Lomé au cours d’un atelier qui a connu la présence des différents acteurs et diverses personnalités du monde des médias, de la société civile, des partenaires techniques et financiers.

Trois grands moments ont marqué la rencontre : l'ouverture des travaux présidée par le Président de la HAAC, suivi de la présentation du rapport par les experts durant laquelle la centaine de participants a passé au peigne fin la stratégie et son plan d'actions et fait des recommandations. Le troisième temps fort a été l'allocution du Premier ministre, M. Komi Selom Klassou durant la cérémonie de clôture.

Le Premier ministre a d’abord remercié le PNUD pour son appui permanent et s’est réjoui de l’initiative de la HAAC de se doter d’un cadre d’actions, pour les cinq prochaines années, afin de « se donner les moyens de faire des médias et de ceux qui les animent, de véritables acteurs du développement ». M. Klassou a également réitéré l’engagement du Gouvernement qui a-t-il souligné, " jouera pleinement sa partition dans la mise en œuvre de ce Plan stratégique, en intégrant dans le budget-programme les activités qui y sont déclinées et priorisées ".

Un engagement partagé par le Coordonnateur résident du Système des Nations Unies, M. Damien MAMA en ces termes : " Maintenant que le plan stratégique est adopté, il restera l’étape la plus difficile, celle de sa mise en œuvre. La présence de son Excellence le Premier Ministre vous garantit déjà le soutien du gouvernement. Le Système des Nations Unies jouera également sa partition " a-t-il souligné.

Auparavant, le Représentant résident du PNUD, M. Aliou Dia a souligné lors du lancement des travaux qu' " une institution sans vision et sans plan stratégique est comparable à un navigateur sans boussole" et d’ajouter que ce nouveau Plan stratégique de la HAAC apparaît comme " la première pierre d’un nouveau processus au cours duquel l’institution mettra en place diverses initiatives innovantes favorables à un environnement propice à la liberté d’expression et de presse qui demeure un droit fondamental consacré dans l’article 26 de la Constitution togolaise et l’Article 19 de la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme ".

Créée au début des années 90, la HAAC " a connu une série de mutations avant de revêtir sa parure actuelle d’instance de régulation de la presse et de la communication " a rappelé son Président, M. Pitalounani Telou. La cérémonie a connu la participation des représentants des institutions sœurs du Bénin et du Burkina-Faso. Estimé à près de 3,5 milliards de francs CFA sur cinq ans, le plan s'articule autour des axes suivants :

  1. Consolider le développement institutionnel par une restructuration de la HAAC qui prend en compte la réorganisation des cadres administratifs et financier.
  2. Consolider la régulation la régulation par la couverture du territoire national par la décentralisation des services de la HAAC déclinée en antennes régionales pour améliorer sa capacité réelle d’action ;
  3. Consolider les cadres d’exercice et les capacités des professionnels et gestionnaires des médias, la communication et la publicité ;
  4. Améliorer le cadre interrelationnel avec les acteurs du secteur des Médias et de la Communication ;
  5. Améliorer l’image de marque et renforcer la notoriété institutionnelle de la HAAC.
Icon of SDG 16

PNUD Dans le monde

Vous êtes à PNUD Togo 
Aller à PNUD Global

A

Afghanistan Afrique du sud Albanie Algérie Angola Arabie saoudite Argentine Arménie Azerbaïdjan

B

Bahreïn Bangladesh Barbade Bélarus Bélize Bénin Bhoutan Bolivie Bosnie-Herzégovine Botswana Brésil Bureau du Pacifique Burkina Faso Burundi

C

Cambodge Cameroun Cap-Vert Centrafrique (République centrafricaine) Chili Chine Chypre Colombie Comores Congo (République démocratique du) Congo (République du) Corée (République populaire démocratique de) Costa Rica Côte d'Ivoire Cuba

D

Djibouti

E

Egypte El Salvador Emirats arabes unis Equateur Erythrée Eswatini Ethiopie

G

Gabon Gambie Géorgie Ghana Guatemala Guinée Guinée-Bissau Guinée équatoriale Guyane

H

Haïti Honduras

I

Ile Maurice et Seychelles Inde Indonésie Irak (République d') Iran

J

Jamaïque Jordanie

K

Kazakhstan Kenya Kirghizistan Kosovo (selon RCSNU 1244) Koweït

L

Laos Lesotho Liban Libéria Libye

M

Macédoine du Nord Madagascar Malaisie Malawi Maldives Mali Maroc Mauritanie Mexique Moldova Mongolie Monténégro Mozambique Myanmar

N

Namibie Népal Nicaragua Niger Nigéria

O

Ouganda

P

Pakistan Panama Papouasie-Nouvelle-Guinée Paraguay Pérou Philippines Programme palestinien

R

République dominicaine Rwanda

S

Samoa São Tomé-et-Principe Sénégal Serbie Sierra Leone Somalie Soudan Soudan du Sud Sri Lanka Suriname Syrie

T

Tadjikistan Tanzanie Tchad Thaïlande Timor-Leste Togo Trinité et Tobago Tunisie Turkménistan Turquie

U

Ukraine Uruguay Uzbekistan

V

Venezuela Viet Nam

Y

Yémen

Z

Zambie Zimbabwe