PUDC-Togo: Près de 6 millions de dollars pour la santé et les infrastructures scolaires

19 janv. 2017

Echange de documents entre la Représentante Résidente du PNUD et une responsable des entreprises ayant remporté les marchés. Photo : Emile Kenkou

Le Programme d’urgence de développement communautaire (PUDC-TOGO) passe à la vitesse supérieure. Après la phase de construction de pistes rurales dont les travaux ont démarré en novembre dernier, place au volet éducation et santé. D’ici quelques jours, ce sont de vastes chantiers de construction d’infrastructures scolaires et de santé qui vont s’exécuter sur l’ensemble du territoire national.

Comme pour les pistes rurales, les 45 entreprises adjudicataires des différents marchés ont signé le jeudi 19 janvier 2016, les contrats qui les lient désormais au Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD), chargé de la mise en œuvre du PUDC. La signature de ces contrats s’est déroulée sous le regard satisfait de trois ministres du gouvernement. Il s’agit respectivement du ministre de la Santé, Prof. Mustafa Mijiyawa, celui des enseignements primaire, secondaire, et de la formation professionnelle, Prof Komi Tchakpélé et celui de la Planification du développement, M. Kossi Assimaidou.

« Les contrats dont nous procédons ce jour à la signature vont assurer la construction de 226 salles de classes, 22 blocs administratifs, 22 laboratoires et 100 blocs latrines dans le domaine de l’éduction, et celle de 4 centres socio-médicaux, 8 Unités de Soins Périphériques (USP), 20 incinérateurs ainsi que la réhabilitation de 3 hôpitaux préfectoraux et de 2 USP dans 15 préfectures » a précisé la Représentante Résidente du PNUD, Mme Khardiata Lo Ndiaye. Les travaux sont répartis dans les cinq régions économiques du pays pour le compte de l’année 2016.

Pour la réalisation des infrastrucures scolaires, trente et une entreprises sont attributaires de 1 à 5 lots avec un délai d’exécution allant de 5 à 6 mois. Coût total des réalisations : deux milliards cinq cents trente et un mille cent vingt-huit francs CFA (2 005531 128). Dans le domaine de la santé, quatorze entreprises sont attributaires de 16 lots pour un coût total de un milliard cinq cent cinquante-huit millions six cent vingt-six francs (1 557 183 626). Le coût global des contrats s’élève donc à  5 683 883 de dollars US (environ 3.562.714.754 F CFA).

Pour cette année, le PUDC touchera les 27 préfectures et verra l’entrée en action des cliniques mobiles qui rapprocheront davantage la santé des populations, l’augmentation du nombre d’ambulances et un soutien affirmé aux structures de districts et de santé communautaire. Les entreprises ont été appelées au respect des trois impératifs de ce programme : rapidité, qualité et durabilité.

Le Ministre de la planification et du développement Kossi Assimaidou, a réitéré les remerciements du Gouvernement au PNUD pour la diligence qui caractérise l’exécution du PUDC qui est selon lui est la manifestation de la volonté des autorités togolaises à faire de la lutte contre la pauvreté et l’exclusion sociale l’une des pièces maitresse de l’action gouvernementale.

Le porte parole des chefs d'entreprises, Komla Seydou a en leur nom déclaré ceci : « Avec le PUDC, vous venez de recréer en nous l’espoir. Merci pour la diligence avec laquelle le processus de sélection des entreprises a eu lieu. En moins de trois mois, tout est allé si vite mais bien. Entre temps, on pouvait attendre 6 mois voire un an pour voir les résultats des appels d’offre. Nous promettons de faire tout ce qui est en notre pouvoir pour livrer des ouvrages de qualité et dans les délais »

Le PUDC est un programme initié par le gouvernement au profit des populations pauvres vivant dans les zones peu ou mal desservies par les interventions de l’Etat, afin d’accélérer leur accès aux infrastructures, équipements et services sociaux et économiques de base. Il est mis en œuvre par le PNUD.

FICHE TECHNIQUE DES REALISATIONS PAR DOMAINES ET REGIONS

Les infrastructures scolaires sont concentrées sur 69 sites répartis dans les cinq régions économiques du Togo à travers 19 préfectures que sont :

Préfectures :

Golfe, Yoto, Vo, Zio (Région maritime)

Ogou, Anié, Amou, Est-Mono (Région des plateaux)

Tchaoudjo, Tchamba, Blitta (Région centrale)

Dankpen, Bassar, Mo, Doufelgou (Région de la Kara)

Tandjouare, Tone, Oti, Kpendjal (Région des Savanes)

Dans le secteur de la santé, il est prévu pour le compte de 2016, la construction de :

4 centres socio-médicaux

7 unités de soins périphériques

20 incinérateurs dans les cinq régions économiques du Togo

Il est également prévu la réhabilitation de :

Trois hôpitaux préfectoraux

Deux unités de soins périphériques dans les cinq régions économiques du Togo

Deux Unités de soins périphériques dans les cinq régions économiques du Togo et dans les préfectures suivantes :

Tandjouare, Oti, Kpendjal,  (Région des Savanes)

Sotouboua, Blitta, Tchaoudjo, Tchamba (Région centrale)

Dankpen, Kozah, Bassar (Région de la Kara)

Wawa, Haho (Région des plateau)

VO, Golfe, Zio (Région maritime)

  

 

 

 

 

 

 

PNUD Dans le monde

Vous êtes à PNUD Togo 
Aller à PNUD Global

A

Afghanistan Afrique du sud Albanie Algérie Angola Arabie saoudite Argentine Arménie Azerbaïdjan

B

Bahreïn Bangladesh Barbade Bélarus Bélize Bénin Bhoutan Bolivie Bosnie-Herzégovine Botswana Brésil Bureau du Pacifique Burkina Faso Burundi

C

Cambodge Cameroun Cap-Vert Centrafrique (République centrafricaine) Chili Chine Chypre Colombie Comores Congo (République démocratique du) Congo (République du) Corée (République populaire démocratique de) Costa Rica Côte d'Ivoire Croatie Cuba

D

Djibouti

E

Egypte El Salvador Emirats arabes unis Equateur Erythrée Ethiopie

G

Gabon Gambie Géorgie Ghana Guatemala Guinée Guinée-Bissau Guinée équatoriale Guyane

H

Haïti Honduras

I

Ile Maurice et Seychelles Inde Indonésie Irak (République d') Iran

J

Jamaïque Jordanie

K

Kazakhstan Kenya Kirghizistan Kosovo (selon RCSNU 1244) Koweït

L

Laos Lesotho Liban Libéria Libye L’Ex-République yougoslave de Macédoine

M

Madagascar Malaisie Malawi Maldives Mali Maroc Mauritanie Mexique Moldova Mongolie Monténégro Mozambique Myanmar

N

Namibie Népal Nicaragua Niger Nigéria

O

Ouganda

P

Pakistan Panama Papouasie-Nouvelle-Guinée Paraguay Pérou Philippines Programme palestinien

R

République dominicaine Russie (Fédération de) Rwanda

S

Samoa São Tomé-et-Principe Sénégal Serbie Sierra Leone Somalie Soudan Soudan du Sud Sri Lanka Suriname Swaziland Syrie

T

Tadjikistan Tanzanie Tchad Thaïlande Timor-Leste Togo Trinité et Tobago Tunisie Turkménistan Turquie

U

Ukraine Uruguay Uzbekistan

V

Venezuela Viet Nam

Y

Yémen

Z

Zambie Zimbabwe