Développement communautaire : de nouveaux chantiers ouverts

5 déc. 2016

Le Président togolais Faure (en costume) suit les détails techniques de la réalisation des infrastructures rurales dans la région centrale. Photo: Emile Kenkou/Pnud Togo

Le Président de la République Togolaise SEM Faure Essozimna Gnassingbé a procédé le jeudi 1er décembre 2016 à Tchamba dans la préfecture de Tchamba (environ 375 km de Lomé), au lancement officiel des travaux de construction de 68 kms de pistes rurales. Dans la Préfecture de Tchamba, seront construites et réhabilitées trois pistes rurales reliant : Tchamba-Kri-kri- Kazakali- Frontière Bénin sur 31 km; Kouloumi-Balanka sur 18,2 km ; Koussountou-Balanka-Frontière Bénin sur 19 km, soit 68 kms de pistes.

Ce lancement qui intervient après celui de Guerin-Kouka le 21 novembre dernier, s’est déroulée en présence de plusieurs personnalités dont la Représentante du Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD) au Togo Mme Khardiata Lo NDIAYE, du Conseiller en Aide Publique au Développement du Japon auprès du gouvernement du Togo, M. Yasushi Namba, des cadres de la préfecture de Tchamba, dont M. Dama Dramani, Président de l’Assemblée Nationale, le Ministre des transports et des infrastructures, ainsi que les populations béficiaires.

Dans une brève intervention, le Coordonnateur national du PUDC M. Ali-Tagba Doki-Zama, a rappelé que la réalisation des infrastructures nationales notamment les pistes rurales, va faciliter la mobilité des populations et favoriser de nouvelles opportunités économiques qui vont dynamiser les économies locales. Elles permettront l’acheminement des produits vers des lieux  de stockages ou de vente, améliorer l’accessibilité des services sociaux de base et les revenus des populations dans l’optique d’une dynamisation des économies locales.  

Les populations ont saisi l’opportunité de la cérémonie pour témoigner leur gratitude au Président de la République, pour tous ses efforts en faveur du bien-être des populations togolaises en général et de celles de la Préfecture de Tchamba en particulier. Elles ont réitéré toute leur disponibilité à accompagner le Gouvernement dans la mise en œuvre de cet important programme qu’est le PUDC.

Dans leurs témoignages, elles ont évoqué les difficultés qui étaient les leurs dans le domaine des transports. « A l’époque coloniale a raconté un témoin d’un certain âge, on parcourait plusieurs kilomètres pour se rendre à l’école. Cette situation a perduré pendant longtemps. Pour aller à une réunion dans une autre localité, du moins ceux qui ont des véhicules, il faudrait les garer de l’autre côté de la rive pour se faire remorquer par un autre véhicule ou un autre moyen de transport de l’autre côté, parcequ’il n’ y avait pas de pont. On nous qualifiait de béninois en saison pluvieuse et togolais en saison sèche. Nos vies étaient règlementées par les saisons. En période sèche, on nous distinguait par nos cheveux et nos paupières remplis de poussières. Là on savait d’où nous venions".  Il s’est réjoui de la politique du Gouvernement qui a à cœur les préoccupations des populations surtout dans le domaine des infrastructures, dont les pistes rurales qui vont rendre aux populations leur dignité et leur mobilité.

Une griotte à travers des louanges a remercié le Chef de l’Etat pour sa constante disponibilité à être à l’écoute des démunis. « Grâce à vous Monsieur le Président, nous avons aujourd’hui facilement accès aux soins de santé, avec vous le cancer de l’utérus a sensiblement reculé, la césarienne est devenue gratuite ; vous avez donné à la femme sa dignité et son honneur ; merci Monsieur le Président pour tous vos bienfaits »  a t-elle dit.

Outre les pistes rurales, la Préfecture de Tchamba et la région centrale bénéficieront pour le compte de l’année 2016 d’importantes infrastructures socio-communautaires dans les domaines de l’hydraulique, de l’éducation, de la santé et de l’énergie. Parmi celles-ci, le PUDC construira un Centre Médico-Social à Koussountou, un Lycée à Affosala Copé ou encore la zone d’Aménagement Agricole Planifié de Kabolé.

A la suite des témoignages des populations, le Directeur Général des travaux publics a présenté au Chef de l’Etat, ainsi qu’aux officiels, les détails techniques sur les ouvrages à réaliser.

C’est après ces explications que le Président de la République a donné le premier coup de pioche qui lance officiellement les travaux de construction des pistes rurales dans la Préfecture de Tchamba et dans la région centrale. Les travaux dureront 8 mois.

Au total, le PUDC prévoit sur trois ans (2016-2018), la construction de 2500 kms de pistes rurales dans toutes les régions du pays, dont 406 kms pour l’année 2016.

Pour rappel, le PUDC a été adopté en janvier 2016, par le Gouvernement togolais. Il cible principalement les populations pauvres vivant dans les zones peu ou mal desservies par les interventions de l’Etat. Financé par l’Etat togolais à hauteur de 155 147 034 112 FCFA  et exécuté par le Programme des Nations Unies pour le développement, il est structuré autour de quatre composantes à savoir :

  • développement d’infrastructures et équipements socio-économiques de base
  • renforcement des capacités institutionnelles des acteurs nationaux et locaux
  • développement de l’entreprenariat rural
  • développement d’un système d’information géo-référencée des infrastructures et équipements.