Jeunes, volontaires et engagés !

23 sept. 2016

Une prestation de serment qui scelle l'engagement de ces jeunes pour les travaux d'intérêt public. Crédit photo : Emile Kenkou/Pnud Togo

Jeudi 22 septembre, le centre des jeunes de la ville de Kara à plus de 400 km de la capitale a accueilli du monde. Plus d’un millier de jeunes venus de tous horizons y ont prêté serment pour un service de volontariat engagé. Leur particularité? Tous ont abandonné le cursus scolaire. Certains ont appris un métier d’autres pas. Un point commun, le manque de ressources financière pour se lancer dans la vie. Une même ambition : contribuer au développement durable de leurs communautés, s’approprier des valeurs citoyennes tout en renforçant leurs capacités pour leur réinsertion socioéconomique.

Un programme, piloté par l’Agence nationale du volontariat au Togo(ANVT), que le PNUD a soutenu depuis le lancement de la phase en janvier 2016 à Lomé. 582 jeunes volontaires ont été mobilisés durant quatre mois pour des travaux communautaires d’intérêt public.

Des résultats satisfaisants ont été obtenus : plus de 10 00 m de caniveaux curés, des rues entretenues, une centaines de dépotoirs enlevés, des sensibilisations de riverains faites et les capacités des jeunes renforcées en matière de création d'activités génératrices de revenus/entrepreunariat, d'éducation et de santé sexuelle et autres valeurs citoyennes.

La prestation de serment de ces jeunes nouveaux volontaires amorce ainsi la phase d’extension de ce programme inclusif. Pour cette année, le projet devra bénéficier à 2000 jeunes dans tous les cantons et préfectures du pays, a assurer la Ministre du développement à la base, de l’artisanat et de l’emploi des jeunes, Mme Victoire Tomegah-Dogbe.

Pour sa part le Représentant résident adjoint du PNUD, M. Mactar Fall a réitéré l’engagement de l’institution à accompagner le pays à trouver des solutions idoines aux problèmes des jeunes. « Nous pensons que les jeunes déscolarisés constituent une frange de la population qu’il faut soutenir, ce sont des futurs cadres, de futurs leaders de demain. Il faut leur donner un métier. Il faut leur donner la chance de s’intégrer. C’est pourquoi le PNUD n’hésitera pas à continuer à renforcer les capacités de ces acteurs locaux » a dit M. Fall.

Près d’un million de dollars US ont été apporté par le PNUD dans le cadre de ce projet de création d'opportunités d'emploi pour les jeunes dé-scolarisés.

PNUD Dans le monde

Vous êtes à PNUD Togo 
Aller à PNUD Global

A

Afghanistan Afrique du sud Albanie Algérie Angola Arabie saoudite Argentine Arménie Azerbaïdjan

B

Bahreïn Bangladesh Barbade Bélarus Bélize Bénin Bhoutan Bolivie Bosnie-Herzégovine Botswana Brésil Bureau du Pacifique Burkina Faso Burundi

C

Cambodge Cameroun Cap-Vert Centrafrique (République centrafricaine) Chili Chine Chypre Colombie Comores Congo (République démocratique du) Congo (République du) Corée (République populaire démocratique de) Costa Rica Côte d'Ivoire Croatie Cuba

D

Djibouti

E

Egypte El Salvador Emirats arabes unis Equateur Erythrée Ethiopie

G

Gabon Gambie Géorgie Ghana Guatemala Guinée Guinée-Bissau Guinée équatoriale Guyane

H

Haïti Honduras

I

Ile Maurice et Seychelles Inde Indonésie Irak (République d') Iran

J

Jamaïque Jordanie

K

Kazakhstan Kenya Kirghizistan Kosovo (selon RCSNU 1244) Koweït

L

Laos Lesotho Liban Libéria Libye L’Ex-République yougoslave de Macédoine

M

Madagascar Malaisie Malawi Maldives Mali Maroc Mauritanie Mexique Moldova Mongolie Monténégro Mozambique Myanmar

N

Namibie Népal Nicaragua Niger Nigéria

O

Ouganda

P

Pakistan Panama Papouasie-Nouvelle-Guinée Paraguay Pérou Philippines Programme palestinien

R

République dominicaine Russie (Fédération de) Rwanda

S

Samoa São Tomé-et-Principe Sénégal Serbie Sierra Leone Somalie Soudan Soudan du Sud Sri Lanka Suriname Swaziland Syrie

T

Tadjikistan Tanzanie Tchad Thaïlande Timor-Leste Togo Trinité et Tobago Tunisie Turkménistan Turquie

U

Ukraine Uruguay Uzbekistan

V

Venezuela Viet Nam

Y

Yémen

Z

Zambie Zimbabwe