ODD : l'Afrique francophone s'approprie les outils de mise en oeuvre à Lomé

17 déc. 2015

Le Ministre de l'Environement (au centre) avec à sa droite le Coordonnateur a.i à l'ouverture des travaux. Crédit photo : Pnud Togo/ emile Kenkou

La 1ère rencontre des pays d’Afrique francophone consacrée à la mise en œuvre des objectifs de développement durable (ODD), adoptés fin septembre à New York s’est ouverte ce jeudi à Lomé. Les experts viennent de 10 pays: Bénin, Burkina Faso, Les Comores, Côte d’ivoire, Centrafrique, Mauritanie, Guinée Bissau, Guinée, Mali et Togo.

Deux jours pour se familiariser aux outils indispensables à la mise en œuvre des objectifs dans les processus de planification nationaux. Les participants évoqueront également les différents aspects de la mise en œuvre des ODD comme les synergies de développement et la mobilisation des ressources.

"En apportant son appui à cet atelier, le Système des Nations Unies au Togo est persuadé que le formation qui sera dispensée renforcera les capacités techniques des participants et créera, au sein de vos institutions et pays respectifs, une masse critique d’expertise au service de l’intégration des Objectifs de développement durable," a indiqué Dr Isselmou Boukary, le Coordonnateur par intérim du Système des Nations Unies au Togo. 

Le nouveau programme prend le relais des OMD (Objectifs du millénaire pour le développement). Il comprend 17 objectifs parmi lesquels l’élimination de la pauvreté, la sécurité alimentaire, l’accès à l’eau et à l’assainissement, une croissance partagée et durable, la protection de l’environnement ou encore la lutte contre le chômage.

Ils ont été conçus suivant cinq principes fondamentaux : l’appropriation nationale, l’universalité, la lutte contre l’exclusion, l’approche fondée sur les droits de l’homme et l’approche intégrée du développement durable.

"Le Togo est fier d’avoir été choisi pour abriter cette rencontre de haut niveau visant à permettre d’élaborer une feuille de route nationale pour l’intégration des ODD dans les politiques de développement", a déclaré André Johnson, le ministre de l’Environnement, à l’ouverture des travaux.

Les OMD ont généré le mouvement de lutte contre la pauvreté qui a connu le plus grand succès et serviront de tremplin pour le nouveau programme de développement durable. Le Togo est parvenu à en remplir certains, notamment en matière de sécurité alimentaire. 

Les ODD sont le résultat d’un processus de négociation qui a impliqué les 193 Etats membres de l’ONU et a vu une participation sans précédent de la société civile. Cela a débouché sur la représentation d’une vaste gamme d’intérêts et de perspective. Le Togo y a pris une part active, soutenu dans cet élan par le Groupe des Nations Unies pour le développement.