Des OMD aux ODD : le Togo en campagne d'information

14 sept. 2015

Vue partielle des journalistes au premier jour des rencontres d'informations. Photo : Emile Kenkou/Pnud Togo

A la fin de cette année, les Objectifs du millénaire pour le développement (OMD) feront place aux ODD (objectifs de développement durable). Ce nouveau cadre de développement sera adopté pour les quinze prochaines années lors de la 70ème session de l’Assemblée générale des Nations en septembre à New York. Le Togo s’y prépare activement. Une série de rencontres d’informations et d’échanges a eu lieu avec les média et la société civile, les 09 et 10 septembre à Lomé.

Organisée par le ministère de la planification du développement avec l’accompagnement du Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD), ces séances ont pour but d’expliquer aux différents acteurs, non seulement les progrès réalisés par l’ensemble des pays dans la mise en œuvre des OMD qui arrivent à échéance fin 2015, mais aussi les immenses défis à relever à travers les ODD.

“Le Togo a réalisé des avancées dans le domaine de la sécurité alimentaire (réduction de la faim), l’éducation (taux de scolarisation à plus de 100% dans le primaire) et la lutte contre le Vih/Sida“ s’est félicité le Secrétaire général du Ministère de la planification, M. Etsri Homevor qui souligne toutefois que le pays n’a commencé à mettre en œuvre sa stratégie de réduction de la pauvreté qu’à partir de 2006 en raison de la longue crise socio-politique qu’il a traversé.

Pour la plupart des intervenants, l’optimisme doit rester de mise pour ce pays qui a retrouvé le chemin de la croissance. Plus de 5,5% en 2014.

Avec l’appui du PNUD, le pays a organisé en 2013 des consultations nationales à tous les niveaux, impliquant plusieurs acteurs : société civile, secteur privé, leaders d’opinion, jeunes, femmes, etc. Ces consultations ont abouti à la production de rapports qui ont été soumis aux Nations Unies, contribuant ainsi à la définition de l’Agenda global du développement post 2015.

Le pays a également participé à différentes consultations internationales sur les domaines prioritaires du développement dont la dernière en date est la conférence d’Addis Abeba sur le financement du développement.

“Les ODD, ce sont les OMD plus-plus“ a indiqué M. Nicolas Kazadi, Economiste principal au PNUD Togo. Selon ce dernier, le Togo a fait quatre grandes recommandations pour l’agenda post 2015 : “les populations reconnaissent que les OMD restent actuels et qu’il faut les poursuivre ; qu’il faut faire de l’agriculture la base du développement durable (moderniser, transformer et commercialiser) ; qu’il faut aller au delà de « l’éducation pour tous » dans le primaire pour une éducation qualifiante et enfin améliorer la gouvernance à tous les niveaux“. Il a aussi ajouté que le secteur privé doit s’impliquer véritablement dans la réalisation de ce nouveau cadre de développement mondial. “Il faut que le secteur privé en Afrique puisse transformer les contraintes en opportunités“.

Au nombre de 17, les ODD seront adoptés lors de la prochaine Assemblée générale des Nations Unies. Ils visent à éradiquer la pauvreté et la faim, assurer l’éducation, la santé et les services élémentaires pour tous, atteindre l’égalité des sexes et autonomiser la femme et les filles, combattre les inégalité dans les pays et entre les pays, encourager une croissance économique inclusive, une prospérité partagée et des modes de vie durables pour tous, promouvoir des villes et des établissements humains sûrs et inclusifs, protéger la planète, combattre les changements climatiques, utiliser les ressources naturelles de manière durable et sauvegarder les océans ; et revitaliser le partenariat mondial pour un développement durable.


PNUD Dans le monde

Vous êtes à PNUD Togo 
Aller à PNUD Global

A

Afghanistan Afrique du sud Albanie Algérie Angola Arabie saoudite Argentine Arménie Azerbaïdjan

B

Bahreïn Bangladesh Barbade Bélarus Bélize Bénin Bhoutan Bolivie Bosnie-Herzégovine Botswana Brésil Bureau du Pacifique Burkina Faso Burundi

C

Cambodge Cameroun Cap-Vert Centrafrique (République centrafricaine) Chili Chine Chypre Colombie Comores Congo (République démocratique du) Congo (République du) Corée (République populaire démocratique de) Costa Rica Côte d'Ivoire Croatie Cuba

D

Djibouti

E

Egypte El Salvador Emirats arabes unis Equateur Erythrée Ethiopie

G

Gabon Gambie Géorgie Ghana Guatemala Guinée Guinée-Bissau Guinée équatoriale Guyane

H

Haïti Honduras

I

Ile Maurice et Seychelles Inde Indonésie Irak (République d') Iran

J

Jamaïque Jordanie

K

Kazakhstan Kenya Kirghizistan Kosovo (selon RCSNU 1244) Koweït

L

Laos Lesotho Liban Libéria Libye L’Ex-République yougoslave de Macédoine

M

Madagascar Malaisie Malawi Maldives Mali Maroc Mauritanie Mexique Moldova Mongolie Monténégro Mozambique Myanmar

N

Namibie Népal Nicaragua Niger Nigéria

O

Ouganda

P

Pakistan Panama Papouasie-Nouvelle-Guinée Paraguay Pérou Philippines Programme palestinien

R

République dominicaine Russie (Fédération de) Rwanda

S

Samoa São Tomé-et-Principe Sénégal Serbie Sierra Leone Somalie Soudan Soudan du Sud Sri Lanka Suriname Swaziland Syrie

T

Tadjikistan Tanzanie Tchad Thaïlande Timor-Leste Togo Trinité et Tobago Tunisie Turkménistan Turquie

U

Ukraine Uruguay Uzbekistan

V

Venezuela Viet Nam

Y

Yémen

Z

Zambie Zimbabwe