L'hommage du Togo à Nelson Mandela

13 déc. 2013

L'adresse après le dépot d'une gerbe de fleurs au pied d'un portrait de Nelson Mandela. Photo E. Kenkou/Pnud Togo

L'hommage à Nelson Mandela a été rendu en fin de matinée ce 13/12/13 par le personnel des Nations Unies au Togo en présence de nombreux membres du gouvernement.
Un moment émouvant sous un soleil ardent. Minute de silence, lecture du message du Secrétaire général de l'ONU, dépôt de gerbe de fleur et deux allocutions ont meublé la cérémonie.

"Le gouvernement togolais se joint en ce moment au Système des Nations Unies au Togo pour renouveler l’hommage que ses plus Hautes autorités ont déjà rendu et continuent de rendre à l’icône de la Liberté, de la Paix et des droits de l’homme qu’est Nelson Mandela", a déclaré le ministre de la Planification et du développement et de l'aménagement du territoire, Djossou Semondji.

Il s’est dit « convaincu que c’est par le dialogue, l’humilité et la recherche de la paix que nous pouvons construire une démocratie véritable au sein de notre nation. Nous devons donc nous aussi, faire des sacrifices aujourd’hui pour construire un Togo plus prospère pour nos enfants, un Togo dans lequel tout le monde peut vivre plus longtemps en bonne santé, un Togo où les jeunes pourront trouver des emplois décents, bref, un Togo débarrassé de la pauvreté et comblé de bonheur".

Entourée de ses collègues des différentes agences et des staffs, le Coordonnateur résident du SNU au Togo a dit toute l’émotion du personnel des Nations Unies à la suite du décès de Nelson Mandela.
"Nous sommes ici non pas pour pleurer un mort, mais pour vivre un héritage, un héritage bâti sur le combat d’un homme(…) qui a accompli des choses extraordinaires, qui a su fonder des valeurs" a déclaré Mme Khardiata Lo N’diaye.
 "Ce que je souhaite, a-t-elle ajouté, c’est qu’en commémorant sa vie, en commémorant son décès, en commémorant son œuvre, nous puissions faire vivre son histoire, la faire vivre comme un chemin qu’il a bâti, un chemin qu’il a ouvert et pour lequel il nous invite à nous engager".

PNUD Dans le monde

Vous êtes à PNUD Togo 
Aller à PNUD Global

A

Afghanistan Afrique du sud Albanie Algérie Angola Arabie saoudite Argentine Arménie Azerbaïdjan

B

Bahreïn Bangladesh Barbade Bélarus Bélize Bénin Bhoutan Bolivie Bosnie-Herzégovine Botswana Brésil Bureau du Pacifique Burkina Faso Burundi

C

Cambodge Cameroun Cap-Vert Centrafrique (République centrafricaine) Chili Chine Chypre Colombie Comores Congo (République démocratique du) Congo (République du) Corée (République populaire démocratique de) Costa Rica Côte d'Ivoire Croatie Cuba

D

Djibouti

E

Egypte El Salvador Emirats arabes unis Equateur Erythrée Ethiopie

G

Gabon Gambie Géorgie Ghana Guatemala Guinée Guinée-Bissau Guinée équatoriale Guyane

H

Haïti Honduras

I

Ile Maurice et Seychelles Inde Indonésie Irak (République d') Iran

J

Jamaïque Jordanie

K

Kazakhstan Kenya Kirghizistan Kosovo (selon RCSNU 1244) Koweït

L

Laos Lesotho Liban Libéria Libye L’Ex-République yougoslave de Macédoine

M

Madagascar Malaisie Malawi Maldives Mali Maroc Mauritanie Mexique Moldova Mongolie Monténégro Mozambique Myanmar

N

Namibie Népal Nicaragua Niger Nigéria

O

Ouganda

P

Pakistan Panama Papouasie-Nouvelle-Guinée Paraguay Pérou Philippines Programme palestinien

R

République dominicaine Russie (Fédération de) Rwanda

S

Samoa São Tomé-et-Principe Sénégal Serbie Sierra Leone Somalie Soudan Soudan du Sud Sri Lanka Suriname Swaziland Syrie

T

Tadjikistan Tanzanie Tchad Thaïlande Timor-Leste Togo Trinité et Tobago Tunisie Turkménistan Turquie

U

Ukraine Uruguay Uzbekistan

V

Venezuela Viet Nam

Y

Yémen

Z

Zambie Zimbabwe