Programme d'Urgence de Développement Communautaire (PUDC) Togo

Contexte et justification

UNDP_TG_Engins_Chantier_21112016

Le territoire togolais couvre une superficie de 56 600 km2. Avec un taux de croissance démographique de 2,6%, la population estimée à 6 974 000 habitants en 2015 est appelée à doubler tous les 25 ans . Cette population est jeune : 54,1% de moins de vingt ans. Les femmes y représentent 51,1%.

Au cours des cinq dernières années, le Togo a enregistré une croissance économique soutenue. Le taux de croissance réel de 5,9% devrait se situer à 5,8% en 2015. Cependant, ces performances économiques et les sources de la croissance ne sont pas de nature à entrainer une réduction significative et durable de la pauvreté multidimentionnelle.

En matière de développement humain, le Togo a progressé de 20% entre 1980 (0,403) et 2014 (0,484) grâce aux bonnes performances dans l'éducation et la santé. Cependant sur la même période, le Revenu National Brut (RND) par habitant a diminué d'environ 21%, ce qui contribue à maintenir le pays dans la catégorie des pays à Indice de Développement Humain (IDH) faible, avec un rang de 162 ème sur 188 pays.

La pauvreté, même si elle a connu une baisse notable de 6.1 au total entre 2006 (61,7%) et 2015 (55, 1%) sur 10 ans (Enquête QUIBB 2015), reste largement concentrée dans le milieu rural qui rassemble 60% de la population et s'accentue dans la capitale et sa périphérie urbaine (Grand Lomé).

L'accès aux services sociaux de base est défavorable aux zones rurales. Le taux net de scolarisation est de 91,2% à Lomé, 91,2% dans les autres villes alors qu'il se situe à 81,5% dans le milieu rural. De même, en mileiu rural, seuls 7,6% des malades fréquentent les hôpitaux ou cliniques contre 41,1% dans les autres milieux urbains (en dehors de Lomé).

Malgré les progrès réalisés plus de la moitié des ménages n'ont pas accès à l'eau potableen milieu rural. Les ménages résidant en mileiu rural sont les plus défavorisés en matière d'accès à l'électricité (16,2) comparativement aux ménages du Grand Lomé (90,3%) et des autres milieux urbains (76,9%). Il en est de même pour les pistes rurales. En 2015, le Togo dispose de 6802 km d epistes rurales dont la majorité est en mauvais état (57%), ce qui contraint les efforts pour désenclaver le territoire et faciliter l'accès aux marchés des produits des terroirs. 88,3% des ménages urbains ont accès aux marchés des produits alimentaires, contre 44,3% des ménages ruraux.

L'existence d'une population jeune, à majorité agricole, pauvre et ayant un accès limité aux services sociaux de base et opportunités économiques, représente un défi de taille en matière d'inclusion sociale.

Depuis cinq ans, le Togo a lancé un certain nombre de programmes/projets orientés vers le développement social et le développement à la base, ciblant particulièrment les femes, les jeunes, les agriculteurs et artisans. Cependant, la couverture géographique du territoire national par ces programmes reste insuffisane , leur coordination souvent faible et leurs synergies peu exploitées. De même, il existe peu d'outils de mesure et d'évaluation systématiques de leur accès.

C'est dans ce contexte que le Gouvernement togolais a décidé d'élaborer et de mettre en oeuvre le présent Programme d'urgence de développement communautaire (PUDC) et a sollicité l'accompagnement du PNUD pour son élaboration et sa mise en oeuvre. Ce programme se justifie par l'urgence de répondre à la demande sociale croissante, de réduire les risques sociaux liés à l'exclusion, de développer le capital humain, d'accroitre la productivité et assurer une meilleure redistribution des fruits de la croissance, de façon durable.

 

 

 

Objectifs du projet

UNDP_TG_News_PUDC_Tchamba01122016

A terme, les interventions du Programme contribueront à l'amélioration significative des conditions de vie des populations vivant dan sles zones peu ou mal desservies par les infrastructures et services sociaux et économiques de base ainsi que la réduction des inégalités sociales, à travers des interventions ciblées sur les besoins urgents et prioritaires, réalisées en complément de celles menées dan sle cadre des politiques sectorielles régulières.

Composantes du programme



Composante 1 : Développement d’infrastructures et d’équipements socio-économiques de base

- Renforcer l’accès des populations aux infrastructures et équipements socio-économiques de base : eau et assainissement, bâtiments scolaires, centres de santé, pistes rurales, marchés préfectoraux et cantonaux etc.

Composante 2 : Renforcement des capacités institutionnelles des acteurs nationaux et locaux:

- Développer les capacités techniques, organisationnelles, pour une offre de services de qualité (maitrise d’ouvrage/œuvre de travaux de réalisation d’infrastructures socio-économiques de base, passation des marchés, gestion administrative et financière, gestion communautaire, planification du développement).

Composante 3 : Développement de l’entreprenariat rural

- Promouvoir l’entreprenariat rural
- Renforcer la productivité des populations rurales
- Valoriser la production agricole à travers l’accès aux techniques de production et de transformation, et la facilitation de l’accès aux services financiers

Composante 4 : Développement d’un système e géolocalisation des infrastructures

- Développer et mettre en place un système de suivi-évaluation géo-référencé à même de renseigner des progrès du programme et de servir au pilotage de la politique sociale du gouvernement
- Création d’une base de données nationale sur les infrastructures de base et équipements socioéconomiques
- Mise en place d’un tableau de bord et d’un dispositif de S&E des performances du PUDC.
 

PNUD Dans le monde

Vous êtes à PNUD Togo 
Aller à PNUD Global

A

Afghanistan Afrique du sud Albanie Algérie Angola Arabie saoudite Argentine Arménie Azerbaïdjan

B

Bahreïn Bangladesh Barbade Bélarus Bélize Bénin Bhoutan Bolivie Bosnie-Herzégovine Botswana Brésil Bureau du Pacifique Burkina Faso Burundi

C

Cambodge Cameroun Cap-Vert Centrafrique (République centrafricaine) Chili Chine Chypre Colombie Comores Congo (République démocratique du) Congo (République du) Corée (République populaire démocratique de) Costa Rica Côte d'Ivoire Croatie Cuba

D

Djibouti

E

Egypte El Salvador Emirats arabes unis Equateur Erythrée Ethiopie

G

Gabon Gambie Géorgie Ghana Guatemala Guinée Guinée-Bissau Guinée équatoriale Guyane

H

Haïti Honduras

I

Ile Maurice et Seychelles Inde Indonésie Irak (République d') Iran

J

Jamaïque Jordanie

K

Kazakhstan Kenya Kirghizistan Kosovo (selon RCSNU 1244) Koweït

L

Laos Lesotho Liban Libéria Libye L’Ex-République yougoslave de Macédoine

M

Madagascar Malaisie Malawi Maldives Mali Maroc Mauritanie Mexique Moldova Mongolie Monténégro Mozambique Myanmar

N

Namibie Népal Nicaragua Niger Nigéria

O

Ouganda

P

Pakistan Panama Papouasie-Nouvelle-Guinée Paraguay Pérou Philippines Programme palestinien

R

République dominicaine Russie (Fédération de) Rwanda

S

Samoa São Tomé-et-Principe Sénégal Serbie Sierra Leone Somalie Soudan Soudan du Sud Sri Lanka Suriname Swaziland Syrie

T

Tadjikistan Tanzanie Tchad Thaïlande Timor-Leste Togo Trinité et Tobago Tunisie Turkménistan Turquie

U

Ukraine Uruguay Uzbekistan

V

Venezuela Viet Nam

Y

Yémen

Z

Zambie Zimbabwe